Etat civil et recherche généalogique

150 150 Le Blog Heredis

Les actes d’état civil (naissance, mariage, décès) sont généralement le point de départ de la recherche généalogique. Ces documents sont faciles à trouver car à la suite de la Révolution française, l’Assemblée nationale institue l’état civil laïc par décret du 20 septembre 1792 au niveau de chaque commune. C’est à partir de ce moment que les mairies tiennent des registres de naissance, de mariage et de décès et que l’on parle d’état civil.

Pour commencer sur de bonnes bases, il est nécessaire de demander à sa commune de naissance la copie intégrale de son propre acte de naissance. A partir de ces données, il convient de procéder à la recherche des actes liés à vos ancêtres : parents, grands-parents, arrière-grands-parents, etc…

Recherche dans l’état civil

L’état civil désigne la situation d’un individu d’un point de vue familial et sociétal par une procédure écrite d’identification administrative. Ainsi, l’acte de naissance, l’acte de mariage et de décès constituent les bases de l’état civil d’une personne dressé par le service public pour identifier de manière unique par le nom, les prénoms, le sexe, la date et le lieu de naissance, la filiation, la nationalité, le domicile, la situation matrimoniale, etc…

Acte de naissance

L’acte de naissance est un acte authentique signé par un officier de l’état civil. Une copie valide pendant 3 mois peut être demandée auprès de la mairie de naissance pour les personnes nées en France. 3 documents différents existent : la copie intégrale, l’extrait avec filiation et l’extrait sans filiation. L’acte de naissance apporte des donnés précieuses pour la recherche généalogique car il énonce le jour, l’heure et le lieu de la naissance, le sexe de l’enfant, les prénoms, le nom de famille ainsi que les prénoms, noms, âges, professions et domiciles des père et mère.

D’autre part, des mentions marginales y  figurent  comme le mariage, le divorce, le décès, l’acquisition ou la perte de nationalité, la conclusion ou modification d’un pacte civile de solidarité…

Acte de mariage

Signé par un officier de l’état civil, l’acte de mariage est un document authentique qui atteste de la situation marital des époux. Il contient les prénoms, noms, professions, âges, dates et lieux de naissance, domiciles et résidences des époux ainsi que  Les prénoms, noms, professions et domiciles des pères et mères. Il contient aussi les prénoms, noms, professions, domiciles des témoins.

Comme l’acte de naissance, il donne lieu à 3 types de délivrance : la copie intégrale, l’extrait avec filiation et l’extrait sans filiation. Si le mariage fait l’objet d’un divorce une mention marginale y est apposée. Là encore il contient de précieuses informations pour une recherche généalogique.

Acte de décès

Comme l’acte de naissance et de mariage, l’acte de décès est établi par l’officier de l’état civil. Il énonce la mort d’une personne de manière authentique. Il contient  prénoms, nom, âge, profession et domicile du décédé, son statut marital ainsi que les prénoms et nom du conjoint et prénoms, nom, âge, profession et domicile des parents du décédé.

Il peut porter des mentions marginales comme Mort pour la France, Mort en déportation, Victime du terrorisme, etc…

Les tables décennales

Rédigées tous les 10 ans, les tables décennales listent les actes par catégorie (naissances, mariages, décès) et par ordre alphabétique des individus. Très utiles aux recherches généalogiques, elles permettent de relever et de consulter tous les actes concernant un ancêtre à partir de son nom.

Les tables décennales de moins de 100 ans peuvent être consultées à la mairie où elles ont été dressées ou au greffe civil du tribunal de grande instance sur autorisation du procureur. Les tables de plus de 100 ans peuvent être consultées aux archives départementales ou en mairie pour les communes de moins de 2000 habitants.

Toutes ces documents sont le trésor du généalogiste et permettent aux recherches généalogiques de prendre tout leur sens.