profession de rentier en Lozère

Modérateurs : Animateurs, Heredis

jojo6854
Messages : 17
Enregistré le : samedi 22 août 2015 10:40

profession de rentier en Lozère

Message par jojo6854 » samedi 17 sept. 2016 22:16

bonjour à tous,
je travaille sur plusieurs communes de Lozère au nord de Langogne et je trouve souvent la profession de "rentier" ou "rantier". Je pense que c'est une profession agricole qui n'a rien à voir avec le sens du mot d'aujourd'hui.
Avez-vous déjà rencontré cette profession ? Avez-vous une idée de la place qu'un rentier peut avoir dans le rang social et économique de la région ? Est-ce assimilable à un fermier, qui loue la terre pour la travailler ?
Si non, savez-vous auprès de qui je peux trouver cette info ?
En vous remerciant par avance,
Joëlle
Heredis 2015 sous Windows 10 PC 64 bits

Avatar du membre
stehle
Animateur
Messages : 4647
Enregistré le : lundi 20 juin 2011 19:34
Localisation : Suisse
Contact :

Re: profession de rentier en Lozère

Message par stehle » samedi 17 sept. 2016 22:58

Il aurait été intéressant de savoir à quelle période vous vous référez.
Dans les campagnes, les propriétaires de terrain (noblesse, clergé, bourgeoisie) louaient leurs terres en fermage et en étaient les rentiers, on disait "rentiers de la terre". Sans doute le cas de votre Lozérien et comme vous le voyez, ce n'était pas une profession, mais un état.

Dans les registres italiens de la même époque, on parlait de "possidente" (possédant => propriétaire).
Cordialement
Yves -    
Bénévole
****************************************************************
Core i7 / 16Go RAM / SSD 240Go / W10/ 2560x1440 / Edge & FF /Heredis19.x
Portable Pentium IV / WinXP
iPhone 8 + iPhoneSE + iPad mini / iOS… à jour[/color]

Avatar du membre
jmquidet
Animateur
Messages : 6401
Enregistré le : lundi 6 juin 2011 14:18
Localisation : Périgueux (Dordogne)
Contact :

Re: profession de rentier en Lozère

Message par jmquidet » samedi 17 sept. 2016 23:00

Un rentier, jusqu’au 20ème siècle est une personne qui vit de ses rentes.
Autrefois, celles-ci provenaient le plus souvent du revenu de terres agricoles dont il était le propriétaire et qu’il confiait en “fermage” à des cultivateurs. Il n’était donc pas cultivateur… Ses fermiers lui reversaient une partie importante du revenu des ventes des récoltes et du bétail, ce qui constituait les rentes.
La littérature des 18 et 19 èmes siècles abonde d’exemples dans ce sens (Voltaire et Balzac entre autres).
Plus récemment on a vu apparaitre les rentes des revenus financiers d’un capital investi dans des entreprises, dans des emprunts officiels (rentes d’Etat) ou en banque.
Jean-Marie Quidet
____________
iMac 27’ - 3,4 GHz Intel Core i5 - 32Go
macOS Catalina bêta 10.15.6 (19G46c)
iPad 4 mini-iPhone 8 Plus / iOs 13.6
Heredis 2020 / Heredis pour iOs

jojo6854
Messages : 17
Enregistré le : samedi 22 août 2015 10:40

Re: profession de rentier en Lozère

Message par jojo6854 » dimanche 18 sept. 2016 20:38

merci pour vos réponses,
je n'ai pas été assez claire, je pense. Je sais ce qu'est un rentier, en matière financière comme agricole.
Ces états ou professions, je les rencontre dans les actes des registres paroissiaux antérieurs à la révolution ou tout juste après.
Je pressens que l'état ou le métier de rentier ne couvre pas l'acception que nous connaissons au XXème siècle, c'est-à-dire celui qui vit des revenus de ses propriétés.
j'ai trouve un ancêtre qui autour de 1750, à la trentaine, est dit rentier, et à la fin de sa vie, journalier. Autant je peux imaginer le contraire (s'il a fait un beau mariage par exemple), autant dans cet ordre, dans le domaine rural, ça me paraît peu probable.
j'ai donc pensé à une particularité ou une dénomination locale.
Nous savons tous qu'un ménager n'est pas un homme de ménage, et qu'il n'a pas la même fortune s'il habite dans le nord de la France ou dans le sud du pays... Alors j'ai pensé que ce pouvait aussi être le cas pour le rentier...
si vous avez une idée...
En vous remerciant,
Heredis 2015 sous Windows 10 PC 64 bits

Avatar du membre
jmquidet
Animateur
Messages : 6401
Enregistré le : lundi 6 juin 2011 14:18
Localisation : Périgueux (Dordogne)
Contact :

Re: profession de rentier en Lozère

Message par jmquidet » lundi 19 sept. 2016 16:10

Désolé, je n’ai pas d’autres idées, et n’ai jamais rencontré ce mot de rentier dans un autre sens que celui que je vous ai indiqué!

Dans le dictionnaire culturel en langue française d’Alain Rey en 4 volumes, le mot rentier n’a pas d'autres sens que :
1/ personne qui a des rentes, qui vit de ses rentes
2/ personne qui a des revenus suffisants pour vivre sans travailler.
Jean-Marie Quidet
____________
iMac 27’ - 3,4 GHz Intel Core i5 - 32Go
macOS Catalina bêta 10.15.6 (19G46c)
iPad 4 mini-iPhone 8 Plus / iOs 13.6
Heredis 2020 / Heredis pour iOs

Avatar du membre
stehle
Animateur
Messages : 4647
Enregistré le : lundi 20 juin 2011 19:34
Localisation : Suisse
Contact :

Re: profession de rentier en Lozère

Message par stehle » lundi 19 sept. 2016 16:55

Idem pou moi, et ce dans trois pays différents
Cordialement
Yves -    
Bénévole
****************************************************************
Core i7 / 16Go RAM / SSD 240Go / W10/ 2560x1440 / Edge & FF /Heredis19.x
Portable Pentium IV / WinXP
iPhone 8 + iPhoneSE + iPad mini / iOS… à jour[/color]

kephas33
Messages : 2
Enregistré le : lundi 19 sept. 2016 16:22

Re: profession de rentier en Lozère

Message par kephas33 » mardi 20 sept. 2016 10:25

Bonjour,

Avec les précisions que vous apportez je pense que la personne a effectivement changé de statut. Elle devait percevoir une rente d'un parent par exemple. Lorsque ce parent s'est éteint la rente à cessée.
Le rentier exerçait peut-être une autre activité en plus d'être rentier et il était plus élogieux d'être rentier pour certains actes....donc il mettait en avant son état de rentier.
Autre possibilité il exerçait une activité peu ou pas rentable (études, art...) et tant qu'il touchait une rente, il se prévalait de la situation enviable de rentier.....
Bonnes recherches
Cordialement
Pierre

Avatar du membre
stehle
Animateur
Messages : 4647
Enregistré le : lundi 20 juin 2011 19:34
Localisation : Suisse
Contact :

Re: profession de rentier en Lozère

Message par stehle » mardi 20 sept. 2016 11:40

On peut aussi envisager un revers de fortune l'ayant obligé à vendre ses terres, du coup il n'en était plus rentier.
J'ai eu le cas d'un ancêtre "possidente" et "entrepreneur" qui après avoir fait faillite s'est retrouvé simple journalier.
Cordialement
Yves -    
Bénévole
****************************************************************
Core i7 / 16Go RAM / SSD 240Go / W10/ 2560x1440 / Edge & FF /Heredis19.x
Portable Pentium IV / WinXP
iPhone 8 + iPhoneSE + iPad mini / iOS… à jour[/color]

jojo6854
Messages : 17
Enregistré le : samedi 22 août 2015 10:40

Re: profession de rentier en Lozère

Message par jojo6854 » mardi 20 sept. 2016 12:10

bonjour à tous,
Je vous remercie pour toutes vos réponses, toutes ces suppositions sont probables, revers de fortune, changement de statut, etc...
Il semble que cette "profession" soit la bonne. Je pars du principe que par défaut et jusqu'à preuve du contraire, le rentier est bien celui qui vit de ses revenus... Restons rationnel !
Encore merci à tous !
Belle journée 8-)
Joëlle
Heredis 2015 sous Windows 10 PC 64 bits

jojo5468
Messages : 1
Enregistré le : mardi 20 juin 2017 19:25

Re: profession de rentier en Lozère

Message par jojo5468 » dimanche 30 juil. 2017 11:19

bonjour à tous,

je voudrais revenir sur cet échange de septembre dernier car j'ai du neuf.

Alors, est-ce une particularité locale ou pas, mais j'ai pu confirmer au gré de mes recherches mes soupçons d'alors, c'est-à-dire que le rentier n'est pas celui qui vit de ses revenus, comme nous le comprenons aujourd'hui, mais celui qui a souscrit un bail à rente auprès d'un propriétaire terrien.

J'ai trouvé à plusieurs reprises en consultant les relevés de notaires publiés par LHG (Lozère-histoire-généalogie.com), des baux de fermage où le fermier ou rentier est bien le "locataire" et non pas le propriétaire d'une métairie ou d'une ferme.

Dans les actes paroissiaux, j'ai trouvé les mentions "untel rentier de Monsieur de Condres" par exemple, ou "un autre rentier à la métairie de l'Herm".

Il s'agit donc là bien d'un métayer ou fermier exploitant une ferme ou des terres pour lequel il paye une rente, c'est-à-dire un loyer le plus souvent en nature à un noble ou notable non paysan.

Cf. également le volume 11 du THEMA-HISTOIRE & GENEALOGIE de Thierry Sabot où il décrit toutes les formes juridiques que peuvent prendre des contrats de location relevés dans les minutes notariales notamment.

Tout ceci correspond mieux au statut social de certains de mes ancêtres concernés par cette profession de rentier... :P

Si ça peut servir à quelqu'un...

Bonnes recherches à tous !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité