Page 2 sur 2

Re: profession de rentier en Lozère

Posté : dimanche 30 juil. 2017 12:12
par jmquidet
Merci, c’est en effet intéressant que ce sens du mot soit dans ce cas précis en complète inversion par rapport à l’acception courante.
Ici, c’est donc le "payeur" qui est le rentier…
Je suppose qu’il s’agit d’une déformation locale et abusive du sens d’origine du mot, et c’est utile à savoir ;)

Re: profession de rentier en Lozère

Posté : dimanche 30 juil. 2017 12:18
par malijoli
Merci pour ce retour d'information très intéressant. :)

Re: profession de rentier en Lozère

Posté : mardi 31 oct. 2017 17:49
par jpgance
Bonjour,

Un peu tardivement je confirme ce que dit jojo6854 à savoir :
sur une cinquantaine d'actes d'arrentement que j'ai étudié entre 1570 et 1680 dans le Languedoc (et plus précisément l'Hérault) le rentier est celui qui bénéficie de la terre que l'arrenteur (celui qui possède le bien) lui baille moyennant redevance pour une période donnée (généralement 3 à 5 ans). Ces définitions sont non équivoques dans les actes.
La définition de rentier de nos jours n'est évidemment pas la même.
Cordialement.
Jean-Pierre