Page 4 sur 4

Re: La France à la loupe : message d'erreur

Posté : samedi 22 août 2015 22:09
par mike
BICHAT a écrit :le dossier LFLL/data est vide
Vous pourrez télécharger demain matin le dossier "France à la Loupe 2" zippé à décompresser pour remplacer celui se trouvant dans C:/ProgramData/BSD Concept/
Je l'ai très provisoirement mis à : https://www.dropbox.com/s/dxrmcqollru8b ... 2.zip?dl=0
Pour le copier à sa place vous aurez besoin d'agir en tant qu'administrateur

Re: La France à la loupe : message d'erreur

Posté : mardi 25 août 2015 15:33
par jmb86
bonjour

malgré encore plusieurs désinstallations réinstallations, en tant qu'administrateur, les toponymes ne sont accessibles que dans la carte détaillée mais pas par la recherche des toponymes, en général ou dans une commune

bien cordialement,

Jean-Marcel BICHAT

Re: La France à la loupe : message d'erreur

Posté : mardi 25 août 2015 15:49
par mike
Avez-vous utilisé ce que je vous ai transmis ?
Je ne voudrais pas tarder à supprimer ce dossier pour récupérer la place. ; ce sera dès demain à défaut de réponse de votre part.

Re: La France à la loupe : message d'erreur

Posté : mercredi 26 août 2015 16:16
par mike
Mike a écrit :supprimer ce dossier pour récupérer la place ...
C'est fait

Re: La France à la loupe : message d'erreur

Posté : mercredi 26 août 2015 20:11
par jmb86
oui j'ai récupéré ce dossier et je l'ai installé dans program/Data

bien cordialement

Jean-Marcel BICHAT

Re: La France à la loupe : message d'erreur

Posté : jeudi 27 août 2015 11:32
par cbaudin
BICHAT a écrit :oui j'ai récupéré ce dossier et je l'ai installé dans program/Data

bien cordialement

Jean-Marcel BICHAT
Et ?...

Re: La France à la loupe : message d'erreur

Posté : vendredi 28 août 2015 16:22
par jmb86
bonjour,
j'ai installé ce dossier dans programdata
j'ai installé comme administrateur LFALL et la version 2.05
mais les problèmes subsistent (recherche générale et par commune des toponymes; pas de problème avec la carte détaillée et la sélection des lieux à partir de cette carte en revanche)
bien cordialement,
Jean-Marcel BICHAT